Frédéric Eberhard

 

(...) Seuls entre nos iris, la suave opthaline

Si divine torpeur, trop superbe opaline,

Que provoque le Beau s'irradiant de toi

S'en allant rebondir sur les yeux de ton roi ;

Sa divine aphasie, anesthésie tendre,

Apaise toute chair endolorie ; ordre,

Flux de désir brûlant qui s'enfonce en l'amant,

Saisit l'objet aimé - et l'âme, s'emplissant, 

Des courants de l'hymen, en cet amour déborde

Sur l'amoureux transi ; et voici la concorde

De l'aimant et l'aimé ; le doux lien d'Himeros

Qui ceint les deux amants dans les lois de l'Eros

- Zeus enseignant à Ganymède,

Ganymède, grand-échanson des dieux - Tragédie en cinq actes ; III:5.

 

Métropolite (en grec : μητροπολίτης) est un titre religieux porté par certains évêques des Églises d'Orient (Wikipédia). Métropolitain renvoie, par ailleurs, à un habitant de la cité utopique de Métropolis - selon le film de Fritz Lang, "Metropolis", 1927.

 

 

Je vous remercie de votre visite et des commentaires que vous rédigerez sous mes billets. Merci de respecter les règles fixées par la Tribune de Genève qui héberge ce blog: soyez courtois, concis et pertinent! Les commentaires anonymes, mal rédigés, hors sujet ou sans intérêt pourront ne pas être publiés. Au plaisir de vous lire. Vous pouvez aussi nous contacter en cliquant: ici.

NB: Le contenu des blogs n'engage pas la rédaction de la Tribune de Genève.

Ce blog est édité par Frédéric Alexandre Eberhard.

Twitter & Telegram: Onlinewondering.

Membre de l'UDC-Genève ; républicain.